Küchelscheid - Leykaul

La partie nord-est du territoire communal constitue la frontière nationale avec la République fédérale d’Allemagne, ce qui fait de la commune de Monschau la ville voisine.

Les formalités douanières ayant été supprimées, le trafic transfrontalier ne passe plus par ces petits villages. D'un point de vue géographique, ils sont isolés du reste de la commune de Bütgenbach (distants de 15 km) et même par rapport au reste du pays.

Küchelscheid et Leykaul constituent, pour la partie belge, les prolongements logiques du village allemand de Kalterherberg. Mais après la Deuxième Guerre mondiale, les deux villages furent séparés.

Ces hameaux sont nichés au milieu d'un magnifique paysage, de grandes forêts ainsi que de charmantes vallées, tant du point de vue paysager qu'écologique, avec notamment les ruisseaux de la Rur, du Schwarzbach et du Breitenbach.

Quelque peu caché au milieu d’une nature sauvage se trouve le camping Küschelscheid d’une capacité de près de 100 emplacements. Le campeur a rarement la chance - comme c'est le cas ici - de côtoyer de si près une telle merveille de la nature. Et cette merveille s’appelle les „Hautes Fagnes“.

La plus ancienne carte

Autrefois, cette partie du haut de Bütgenbach était recouverte de forêts de feuillus, à l'exception des vallées avec leurs ruisseaux. Aucune habitation n’est répertoriée alors que les carrières d'ardoise de Leykaul, du côté de la Rur, sont appelées „l’Ardoisière“.

Le texte qui accompagne les cartes Ferraris, qui constitue certainement la première cartographie fiable de la région, indique: on y trouve un moulin à eau pour les grains et une carrière d'ardoise, au nord-est du Bois de „Die Gemeinde“.
Il y a donc bel et bien un moulin à eau pour les grains et une carrière d’ardoise dans le nord-est de la forêt „Die Gemeinde“.

La bourgade de Leykaul, située entre la Rur et le Breitenbach, doit son nom à ces carrières d'ardoise.

Curiosités

L'exclave du Dr. Dinkler

Der Chefarzt des Luisenhospitals in Aachen, Dr. Dinkler, besaß auf Leykaul einen kleinen Gutshof und ein Wochenend- und Ferienhaus, im Volksmund "Dinklers Villa" genannt. Diese Liegenschaften wären normalerweise mit dem Weiler Leykaul und dem Kreis Malmedy Belgien zugefallen. Der Arzt muss aber ausgezeichnete Verbindungen zur Versailler Friedenskonferenz verfügt haben, denn es ist ihm gelungen, eine Exklave zu schaffen, so dass wenigstens seine Villa deutsch blieb, während der Gutshof mit Ländereien an Belgien abgetreten wurde!

Nach dem 2. Weltkrieg kam es an der deutsch-belgischen Grenze zu geringfügigen Korrekturen, die am 28. August 1958 offiziell vollzogen wurden. Dabei sollte vermieden werden, dass deutsche Staatsbürger die Nationalität wechselten. Nun war in den 30er Jahren auf der gegenüberliegenden Straßenseite das Haus Brandenburg erbaut worden, das auch ständig bewohnt wird, was aber bei Ferienhaus Dinkler nicht der Fall ist.

So wurden dann die Leykauler Straße und die Villa auf der Westseite belgisch, während Haus Brandenburg mit Bering bei Deutschland verblieb. Die Gemeinde Kalterherberg hat anschließend in großzügiger Weise einen Verbindungsweg von der Hauptstraße bis an das deutsche Wohnhaus gebaut.

La croix des Fagnes

Le 28 juillet 1890, une immense croix en fer fut inaugurée sur la Richelsley, un rocher datant du Dévonien de 80 m de long et 12 m de haut près de Reichenstein, formé il y a plus de 400 millions d'années. Le prêtre Gerhard Joseph Arnoldy, qui exerça ses fonctions à Kalterherberg de 1869 à 1914 et fut le bâtisseur de „l’Eifeldom“, fit construire cette croix pour 800 Goldmark, à ses propres frais, en mémoire de Stephan Horrichem, “l'apôtre des Fagnes“. Stephan Horrichem fut prieur au monastère Prämonstratenser de Reichenstein de 1639 à 1686. Il était toujours prêt à venir en aide aux personnes persécutées aux Fagnes pendant la Guerre de 30 ans.

La Croix des Fagnes fait 6 m de haut, pèse 1 338 kg et est solidement ancrée dans le rocher. 31 marches mènent à la croix dans laquelle sont gravés des ornements en forme de croix sur lesquels grimpaient autrefois de jeunes aventureux pour pouvoir monter sur la poutre transversale et regarder au loin jusqu’à Monschau. Lors de sa rénovation en 1959, les accès furent fermés de l'intérieur à l’aide de plaques en fer.

Dans la niche naturelle du rocher, les habitants de Kalterherberg ont érigé le 9 septembre 1894 une statue de la Vierge Marie à l’occasion du jubilée d'argent du prêtre Arnoldy. Aujourd’hui encore, elle reste une destination de pèlerinage ou de procession.

Au Moyen Âge, la Richelsley se trouvait sur une route commerciale et de pèlerinage très fréquentée, qui traversait le pays du nord au sud. À partir du milieu du 15e jusqu'au 18e siècle, les caravanes des cuivreurs d'Aix-la-Chapelle et de Stolberg passaient par là pour se rendre à Paris. La Croix des Fagnes est devenue célèbre grâce au roman de Clara Viebig qui porte le même nom.

La croix est depuis longtemps un emblème de la région située entre Kalterherberg et Mützenich.

Le hameau de Ruitzhof

L’enclave de Ruitzhof se trouve à une demi-heure à peine de l'église de Kalterherberg dans la direction ouest, derrière la douane de Küchelscheid.