Al-Anon

Les familles d'alcooliques ont besoin d'aide. - Al-Anon est là pour vous!

L'alcoolisme est une maladie pouvant toucher chaque famille, peu importe le revenu, le milieu social ou le degré de célébrité. Il n'y a pas que l'alcoolique lui-même qui est malade; tout son entourage, son épouse ou époux, les enfants, amis, parents et les collègues de travail souffrent des conséquences de sa dépendance. Ses proches essaient de contrôler sa consommation, de cacher au monde extérieur son abus d’alcool, le pardonnent, prennent sur eux-mêmes la responsabilité de son comportement, en s'occupant de lui avec une sollicitude mal comprise. En agissant de la sorte, ils se fixent obligatoirement sur les besoins de l'alcoolique, ils en oublient leurs propres émotions et besoins et développent ainsi fréquemment des comportements maladifs, voire des troubles dépressifs et psychosomatiques. Le problème des familles d'alcooliques est une maladie en soi. En République fédérale, il y a 1,6 million d'alcooliques. Le nombre de proches concernés qui souffrent des conséquences de cette maladie est estimé au double.

Les familles d'alcooliques ont besoin d'aide car, souvent, elles se font une fausse idée de l’alcoolisme et partent sur de mauvaises bases pour traiter ce problème. Al-Anon est une association d'aide s'adressant exclusivement à ces familles. Créée en 1951 aux États-Unis et se basant sur les Alcooliques anonymes, Al-Anon propose depuis plus de 35 ans des groupes d'aide en Allemagne. Son unique but est d’apporter de l'aide et du réconfort aux familles. La participation régulière à ces groupes permet de voir l’alcoolisme sous un autre angle et d’y réfléchir différemment. Cette approche implique que la famille doit admettre qu’elle ne peut stopper la consommation de l'alcoolique, peu importe ses efforts pour contrôler cette consommation. Ils apprendront à reprendre en main leur propre vie qu'ils ont négligée au lieu de gérer la vie de l'alcoolique.

En outre, ces groupes d'aide font comprendre que l'alcoolique doit assumer lui-même les conséquences de ses actes, sans que sa famille le libère des effets de son comportement de dépendant. Les visites régulières d'un groupe renforce la responsabilisation des familles et crée un sentiment de limites saines. À travers le changement de comportement de la famille, celle-ci peut retrouver une vie plus équilibrée, et certains alcooliques peuvent davantage avoir la volonté d'arrêter de boire.

En Allemagne, il y a plus de 850 groupes d'aide Al-Anon qui sont ouverts aux épouses, époux, enfants, parents ou amis d'alcooliques. Il n'y a pas de cotisations à payer, ni de listes de participants. L'anonymat de tous les demandeurs d'aide est garanti.

Al-Anon se réunit:
Tous les 1er et 3e jeudis du mois
à la maison de retraite, Zum Walkerstal 15
4750 Bütgenbach
Tél.: 080/446437

Tous les 2e et 4e vendredis du mois
au centre de santé, Pulverstraße 13
4780 St-Vith
Tél.: 080/349115 ou 080/349337

Lien:
www.alanonbefr.be